Cette grossesse pas comme les autres

18-01-16

Une étincelle

Entre le quotidien, les vacances et tout et tout, pas trop le temps de venir écrire ici ...

Peut être aussi parce que je ne sais pas trop quoi y écrire en ce moment, mes sentiments sont confus. Nous avons plus que jamais ce désir de grossesse, mais dans notre cas, ce n'est pas chose à prendre à la légère. Avant de nous lancer, la sage-femme qui me suit m'a proposé un rdv préconceptionnel. Nous avons rencontré la semaine dernière l'obstétricien qui a suivi la grossesse de notre aîné ; il a appris que nous étions les malheureux parents qui avions perdu une petite fille un vendredi de juillet, il s'est parfaitement souvenu en avoir parlé dans le service et était désolé pour nous. Par conséquent, nous sommes désormais sûrs de ce que nous savions déjà : cette grossesse à venir sera particulière à bien des égards.

Nous serons suivis, plus souvent, plus précisément, Je sais que la médicalisation n'empêchera rien mais elle aura au moins le pouvoir de nous rassurer, enfin peut-être !

Je serai également arrêtée rapidement, au plus tard au terme où nous avons perdu Ella.

Mais ce parcours ne prendra de sens que lorsqu'un petit quelque chose aura décidé d'élire domicile pour plusieurs mois, un(e) battant(e) qui fera sa place au chaud et de qui nous prendrons grand soin.

En attendant, notre fille nous a donné une leçon de vie en laissant un grand vide derrière elle, en nous montrant que rien n'était acquis même quand on fait tout bien comme il faut ...

Nous ne sommes pas invincibles.

Maintenant, il faut attendre que le sort nous choisisse, comme il a choisi de nous prendre Ella. Je suis fataliste mais aucune raison médicale ne justifie la mort de notre fille alors je sais aujourd'hui que la science n'explique pas tout ...

230_181745_3_max

 

Posté par Jen et sa tribu à 01:20 PM - Commentaires [0] - Permalien [#]


24-12-15

Joyeux Noël !!

C'est déjà la deuxième année que nous fêtons noël avec un enfant et un ange ... Oui, c'est la meilleure réponse que j'aie pu trouver pour le moment, je suis maman d'un garçon et d'un ange et fondamentalement de deux merveilleux enfants !!!

Il y a un an, j'ai tout donné pour que mon aîné ait le plus beau des noëls en l'absence de sa petite soeur (oui, je sais, c'était aussi beaucoup pour nous, pour combler ce vide), nous avons mis les petits plats dans les grands et ses yeux ont brillé. Les années précédentes j'ai toujours fait en sorte que ses voeux soient exaucés mais il est vrai que l'an dernier, j'avais de grandes ambitions dont le fondement était faussé...

Cette année, j'essaie de me raisonner, je réalise certaines choses aussi, je m'assagis peut-être ... Le chagrin est toujours là mais l'amour de mon fils ne compensera jamais l'absence de ma fille ! Je mets mon énergie dans les choses qui en valent la peine, je tente de garder la tête hors de l'eau et je croise les doigts pour que l'année 2016 soit de bonne augure pour notre petite famille ...

A tous les parents, les enfants, les anges, je vous souhaite de très bons moments partagés en ces fêtes !!!

Posté par Jen et sa tribu à 01:51 PM - Commentaires [0] - Permalien [#]

16-11-15

Une bougie ...

Le 16 novembre 2014, c'était la date donnée par le sage-femme de l'hôpital à laquelle notre fille devait voir le jour. 

10613010_390598071106263_3213460741681530713_n

Le 16 novenbre 2014, elle était malheureusement morte et enterrée... 

Le 16 novembre 2015, nous allons allumer une bougie, pour notre fille, pour les autres anges qui veillent sur nous, pour les innocents qui meurent, pour ceux qui ont succombé sous les balles de la haine vendredi soir ...

Nous connaissons ce chagrin, cette peine, cette injustice, cette colère mais nous ne connaissons pas la guerre ...

La mort est injuste et triste mais donner la vie, c'est accepter la mort, non ?

Posté par Jen et sa tribu à 02:59 PM - Commentaires [2] - Permalien [#]

10-10-15

Une parenthèse qui fait du bien

Ella est née un lundi. Personne n'aime le lundi en principe ...

Le dimanche au soir, c'est un véritable défilé qui s'est produit dans ma chambre, toutes ces personnes avaient de bonnes intentions : mon chéri avait son petit lit d'appoint, nous avons eu, je crois, notre seul dîner en amoureux depuis la naissance de notre garçon, ironique, non ??

La sage-femme de nuit est passée se présenter, m'a donné mes anxyolitiques, nous avons discuté à nouveau de la journée du lendemain. Nous avons également eu droit à la traditionnelle tisane du soir qui ne se refuse sous aucun prétexte ! Une aide soignante ou une ASH, je ne saurai le dire ... Toujours est-il que cette dame, qui était au courant du malheur qui nous frappait, avec toute la douceur du monde, nous a proposé un moment de détente. Elle souhaitait nous faire partager une chanson sur les bébés dans le ventre de leurs mamans en nous prévenant qu'elle pouvait être triste pour nous. Qu'importe, nous voulions l'entendre parce qu'à ce moment-là, nous étions des parents qui allions mettre au monde la plus belle des petites filles. A ce moment-là, nous étions des parents comme les autres et j'écoute régulièrement cette chanson en pensant affectueusement à cette dame qui nous a interprétée a cappella, en nous regardant tendrement, Le Cosmonaute de Georges Chelon.

Écoutez et appréciez

Je suis comme un cosmonaute 
Dans une capsule spatiale 
En apesanteur, je flotte 
Rien ne peut me faire de mal 
Je suis relié en permanence 
Au vaisseau intersidéral 
Qui assure la maintenance 
Grâce au cordon ombilical 
J'arrive à la fin du voyage 
Déjà neuf mois que j'attends 
Je suis parti sans bagage 
Je serai nu en arrivant 
Et je viens du fond des âges 
Je viens du bout de la nuit 
Au début, j'étais au large 
Maintenant c'est trop petit 
"Tu vas débarquer sur la terre" 
Ont dit les Sages à mon départ 
"Fais attention à la lumière 
Toi qui voyag'ras dans le noir 
Tu vas dans le monde des hommes 
Ils vont bien prendre soin de toi 
Elle va t'aimer, tu verras comme 
Elle te serrera dans ses bras" 
J'en sais plus long qu'on le pense 
Sur ce qui se passe dehors 
Si j'ai grandi dans le silence 
Depuis que j'approche du port 
J'entends souvent quelqu'un qui chante 
J'entends des rires, j'entends des pleurs 
Et sa voix qui me dit: "Patiente 
Encore un peu, c'est presque l'heure" 
Et puis elle pose sur ma tête 
Sa main pour que je n'aie pas peur 
C'est plutôt elle qui s'inquiète 
Je le sens au bruit de son cœur 
Je sens le vaisseau qui tremble 
Nous sommes en phase finale 

Nous allons manœuvrer ensemble 
Pour le moment tout est normal 
Le compte à rebours commence 
Le processus est engagé 
Ce s'ra bientôt la délivrance 
Plus le moyen de reculer 
Il faut stopper les machines 
Ouvrir le sas de sortie 
Dépressuriser la cabine 
Et plonger dans la vie 
Aïe, aïe, aïe, cette lumière 
Gardons bien les yeux fermés 
Mais qu'y a-t-il, je manque d'air 
Ah c'est vrai qu'il faut respirer 
Ma poitrine se déchire 
C'est la vie qui me fait du mal 
Je crie: "Laissez-moi repartir 
Là-bas au-delà des étoiles" 
Je ne suis plus un cosmonaute 
Il n'y a plus d'apesanteur 
Je suis tout nu et je grelotte 
De faim, de froid et de peur 
Je suis tout nu et je grelotte 
De faim, de froid et de peur 
On rit de moi, on me tripote 
Et je crie de rage et je pleure 
Je suis si faible comment faire 
Pour rejoindre celle qui m'a porté 
En elle jusqu'à cette terre 
Et qui m'y a abandonné 
Alors elle pose sur ma tête 
Sa main comme elle faisait avant 
"Il ne faut pas que tu t'inquiètes 
Je suis là, je suis ta maman" 
Il ne faut pas que je m'inquiète 
Elle est là, elle est ma maman 
Alors elle pose sur ma tête 
Sa main comme elle faisait avant 
Il ne faut pas que je m'inquiète...

Posté par Jen et sa tribu à 09:29 PM - Commentaires [2] - Permalien [#]

01-09-15

Le hasard existe-t-il ??

Lors de la mort de notre fille et comme beaucoup de parents dans notre cas, nous avons entendu beaucoup de choses plus ou moins agréables.

Parmi celles qui ne font pas plaisir, il y a les différentes variantes de "il y a bien une raison!". 

L'autopsie, donc la médecine, nous dit qu'en toute objectivité, il n'y a aucune raison à la mort d'Ella. Alors, quoi? C'est juste le fruit du hasard ? Fait-il parfois bien les choses?

# Comme la fois où nous avons été à l'hôpital pour qu'on nous annonce le décès d'Ella ... Nous avons été pris en charge par plusieurs personnes, sage-femme à notre arrivée, une interne puis une titulaire. Nous avons ensuite été dirigés vers une salle d'examen afin de me faire des prélèvements et de discuter de la douloureuse suite. La sage-femme qui s'est occupée de nous à ce moment-là n'était autre que celle qui nous a veillé toute la nuit lors de l'accouchement pour notre aîné et qui n'a pas eu le plaisir de le faire naître. Hasard ?? Cette personne adorable n'aura pas eu la chance de voir un de nos enfants ...

# La date de naissance d'Ella m'a toujours fait sourire : elle est née le 7/7/14 !!! Marrant non ? Une date parfaite pour une petite fille parfaite, et pourtant ...

# Ou encore la fois où je faisais les courses de Noël, le premier après la mort d'Ella. Dans la rayon des jouets, je regarde, tente de m'inspirer et mon grand galope partout. Je l'appelle pour lui demander de rester près de moi et là, une dame me demande confirmation du prénom utilisé. Étant rare, nous rions sur ce prénom d'origine gaélique : elle est bretonne récemment arrivée dans le sud de la France. Nous avions passé notre été en Bretagne, pas très loin de chez elle. Elle a une fille plus jeune que son aîné qui s'appelle comme le mien et sa fille porte (presque) le même prénom que celui qui aurait dû revenir à Ella qui elle avait été en vie. A une lettre près. Hasard ???

# Récemment, nous sommes partis le temps d'un week end chez des amis dans le Pays Basque, une région qui est chère à notre coeur ... Après avoir hésité, nous décidons de nous rendre sur Hendaye pour profiter de la plage avec notre fils. Nous avons profité toute l'après midi si bien que nous ne nous sommes pas rendus compte de l'heure tardive. C'est alors que nous avons dans l'urgence tenté de trouver une boulangerie ouverte (oui, du fromage basque sans pain, ça ne va pas !!) et nous nous sommes garés à cheval sur un trottoir, warnings allumés pour filer dans la première boulangerie trouvée. C'est là que j'entends mon cher et tendre rire et discuter : nous sommes tous dans la voiture alors il parle avec qui ??? Tout simplement un ami de mon frère qui a reconnu notre voiture et qui passait ses vacances en famille là-bas ... 1 chance sur combien ???

Des exemples comme ça, tout le monde en a . Je me demande juste quelle en est vraiment la signification ... Ça me laisse pensive de me dire que la vie met des gens sur notre route pour une bonne raison, qu'elle nous met à l'épreuve pour une bonne raison mais je n'arrive pas à croire qu'Ella soit morte pour une bonne raison ...

 

forever

 

Posté par Jen et sa tribu à 09:53 PM - Commentaires [0] - Permalien [#]


07-08-15

Besoin contre envie

Les mots ont du mal à venir en ce moment, peut être parce que je n'ai qu'une idée en tête ...

Je veux agrandir ma famille mais je me demande quelle en est vraiment la raison : est-ce un besoin ou une envie ?

Dur de faire la différence entre les deux, dur de savoir si je suis prête pour une nouvelle aventure, dur de savoir comment je pourrais réagir, dur dur dur ... Dur de convaincre mon chéri que je suis prête et que ça devient viscéral ! 

Ce dont je suis sure, c'est que je suis, encore, profondément malheureuse. J'ai eu beaucoup de messages de soutien et d'encouragements d'autres mamanges, de mon entourage aussi, de gens qui considèrent Ella comme ce qu'elle est : notre enfant ! Je ne digère pas que le sort nous ait choisi, qu'on nous ait pris notre petite fille (pour qui, je le rappelle, l'autopsie n'a révélé aucune malformation). J'ai l'impression d'étouffer et ma bouffée d'oxygène serait un projet, un pas vers un avenir meilleur...

Alors, je ne sais pas si je dois considérer cela comme une envie ou un besoin.

La nuance se tient dans le fait que le besoin est égoïste, l'envie, altruiste.

Entre  les deux, mon coeur balance ... 

parler_660x330

Posté par Jen et sa tribu à 09:38 PM - Commentaires [0] - Permalien [#]

07-07-15

Bon anniversaire mon ange !!!

Un an.

Il y a un an, nous étions en salle de naissance.

Il y a un an, nous allions devenir parents pour la seconde fois.

Il y a un an, notre vie a basculé et notre petit monde si parfait a pris un tournant inattendu.

Notre fille nous manque tous les jours, nous allons honorer sa mémoire aujourd'hui. Ce cap, je l'appréhendais, je le redoutais et nous y sommes.

Si je dois faire un bilan de cette année écoulée, je dirai que j'ai grandi, j'ai compris beaucoup de choses mais le chemin est encore long pour guérir de cette douleur indescriptible. J'ai toujours autant de colère en moi, toujours autant de regrets et c'est très dur de voir l'avenir. Je ne me plains jamais, c'est un principe auquel je tiens pour m'aider à avancer. 

Ce matin, j'ai été faire quelques courses pour Ella : des ballons, des étiquettes, de l'hélium ... La vendeuse a regardé mon fils et a dit "Ah, ce n'est pas pour toi ! C'est pour ta petite soeur?". Nous avons répondu ensemble "Oui" et ça m'a fait du bien !!! La conversation s'est arrêtée là et c'était suffisant pour aujourd'hui, avec cette inconnue.

Mon Ella, mon ange, où que tu sois nous t'aimons très fort... Des ballons remplis d'amour et de bisous vont arriver ...

 

Posté par Jen et sa tribu à 02:07 PM - Commentaires [1] - Permalien [#]

09-05-15

9 mai 2015

Mon fils est merveilleux, remarquez que je n'en ai jamais douté !!!

Ce matin, nous avons rendu visite à Ella au cimetière. Cela a peut être favorisé ce qui va suivre...

Quand il s'est levé de la sieste, mon aîné et moi sommes allés faire quelques courses : j'écoutais comme très souvent la radio dans la voiture. J'adore écouter de la musique, chanter, c'est vraiment un besoin et souvent, mon fils me réclame des chansons. Je m'étais branchée sur une radio 100% française (avis à ceux qui connaissent!) et ils ont diffusé la première chanson de Zaz, Je veux. Immédiatement, mon fils s'est mis à me parler d'Ella et à me réclamer "sa chanson". Oui, il a décrété qu'elle avait une chanson. Pourquoi ? Certainement qu'il a remarqué que cette chanson me rendait plus émotive que d'autres, plus sensible. Elle ne faisait pas partie de celles que nous avions retenues pour la cérémonie (celles-ci sont sacrées pour lui, la plupart du temps je n'ai même pas le droit de chanter en même temps!) mais elle semble lui tenir à coeur. Et là, il fallait absolument l'écouter, et en boucle en plus. Cela ne me dérange pas, je la trouve magnifique. Ce qui m'a surprise c'est d'une part qu'il reconnaisse la chanteuse sur un autre titre et qu'il soit aussi insistant pour écouter ce fameux titre, "Si".

J'ai été très touchée par ce geste innocent de mon petit garçon de 3 ans. Je suis fière de lui.

Pour mon fils et sa petite soeur ... 

Si j'étais l'amie du bon Dieu. 
Si je connaissais les prières. 
Si j'avais le sang bleu. 
Le don d'effacer et tout refaire. 
Si j'étais reine ou magicienne, 
princesse, fée, grand capitaine, 
d'un noble régiment. 
Si j'avais les pas d'un géant. 

Je mettrais du ciel en misère, 
Toutes les larmes en rivière, 
Et fleurirais des sables où filent même l'espoir 
Je sèmerais des utopies, plier serait interdit, 
On ne détournerait plus les regards. 

Si j'avais des milles et des cents, 
Le talent, la force ou les charmes, 
Des maîtres, des puissants. 
Si j'avais les clés de leurs âmes. 
Si je savais prendre les armes, 

Au feu d'une armée de titans. 
J'allumerais des flammes, 
Dans les rêves éteints des enfants. 
Je mettrais des couleurs aux peines. 
J'inventerais des Éden. 
Aux pas de chances, aux pas d'étoiles, aux moins que rien. 

Mais je n'ai qu'un cœur en guenille, 
Et deux mains tendues de brindilles. 
Une voix que le vent chasse au matin. 
Mais si nos mains nues se rassemblent, 
Nos millions de cœurs ensemble. 
Si nos voix s'unissaient, 
Quels hivers y résisteraient ? 

Un monde fort, une terre âme sœur, 
Nous bâtirons dans ces cendres 
Peu à peu, miette à miette, 
goutte à goutte et cœur à cœur. 
Peu à peu, miette à miette, 
goutte à goutte et cœur à cœur.

Posté par Jen et sa tribu à 09:28 PM - Commentaires [1] - Permalien [#]

21-04-15

21 avril

Les beaux jours approchent, le soleil met de baume aux coeurs, les barbecues commencent à chauffer, les apéritifs, les amis et leur inlassable propension à faire "comme si de rien n'était".

Le semaine dernière, une amie (qui est une des rares à OSER me parler d'Ella!!!) me faisait une petite dédicace sur son FB (non? ce n'était pas pour moi??!!). Elle OSAIT publier le témoignage d'une maman sur la perte de son enfant. Je me remets quotidiennement en question sur la mort d'Ella, dois-je continuer à pleurer, à regretter certaines choses, à vouloir avancer, à parler d'elle, à penser à elle... J'ai bien la réponse à toutes ces questions et la conclusion reste toujours la même : les gens ne sont pas prêts !!! Cette maman explique avec beaucoup de pudeur, de distance et de recul ce qui l'a frappée avec toute la violence imaginable : 12 ans après la mort de son premier né et après avoir mis au monde 3 autres enfants, elle aura toujours cette tristesse en elle, celle d'avoir dû laisser son enfant dans un hôpital, de rentrer les bras vides et de ne recevoir de son entourage que de l'ignorance (je grossis la situation de manière tout à fait volontaire!). Et malheureusement, elle est loin d'être un cas isolé ... Croyez-moi, personne ne veut se retrouver "persona non-grata" juste parce qu'on essaie de parler de nos enfants, qu'ils soient en vie ou non!

Dernièrement, une personne de mon entourage, habituée aux comportements déplacés, enceinte de 5 mois de son premier enfant, a ordonné à son mari de "ramasser le jouet du chien" parce qu'elle ne pouvait pas le faire, tout en se plaignant et se tenant le ventre. Ok, c'est possible! Je me demande juste comment elle fait pour mettre ses pompes!!! 5 jours après, elle se lamentait qu'un caissier avait voulu faire du zèle en la faisant passer devant tout le monde à la caisse prioritaire... Et là, les bras m'en tombent. Non mais, sans rire ??? Tout ça pour dire que des dizaines de milliers de personnes (moi incluse) rêverait d'être à sa place. 

Je lis beaucoup de blogs de parents endeuillés, non pas parce qu'on forme un groupe de dépressifs qui cherchent quel serait le meilleur moyen de se foutre en l'air (oui, certaines personnes imaginent ça!), c'est juste que ce sont les seules personnes qui nous comprennent, une fois de plus sans condescendance. Nous nous comprenons, nous savons ce que nous ne voulons pas/plus entendre, nous sommes rassurés d'entendre que le deuil que nous vivons est extrêmement long et douloureux mais il est nécessaire, nous apprenons de bonnes nouvelles qui nous réjouissent parce que quand des personnes qui étaient au fond du trou entrevoient un espoir, ça fait plaisir pour eux.

Quand Ella est décédée, nous avons eu une immense vague de soutien qui est rapidement devenue de l'écume... Les gens ont pris leurs distances et je ne leur en veux pas. J'estime avoir été entourée de manière très professionnelle, avec quelques lacunes tout de même. Alors depuis ce jour, je cherche comment venir en aide à ces parents, mettre à profit mon expérience, faire en sorte qu'à la douleur ne s'ajoute pas les regrets. Je pense avoir trouver une piste, reste encore à tout mettre en place!!! 

Ouvrez vos coeurs, écoutez-nous, n'essayez pas de nous comprendre, je vous souhaite de ne jamais pouvoir le faire. Ne nous ignorez plus sous prétexte que nous essayons de survivre tous les jours.

ignorance

Posté par Jen et sa tribu à 10:27 PM - Commentaires [2] - Permalien [#]

18-04-15

On touche au but !

Au mois de décembre, j'ai repris le travail, un peu par défaut dans un premier temps, puis par plaisir.

Je travaillais avec une équipe qui m'a réservée le meilleur accueil possible et qui m'a rendue les choses plus que faciles !!! Je doutais sincèrement de ma capacité de socialisation, de ce que j'allais pouvoir répondre sur ma vie privée sans pour autant faire fuir les gens. Alors dans un premier temps, tout a été compliqué, fatigant. Puis les choses se sont tassées, je me suis sentie bien, jamais jugée, on m'écoutait quand je parlais de mes enfants, c'était chouette! De plus, dans la mesure où je travaillais avec des enfants handicapés, j'ai toujours eu ce sentiment de faire quelque chose de bien, d'utile. Je ne suis pas en train de me jeter des fleurs mais je prenais sur moi pour eux, pour que leur scolarité soit la plus facile et normale possible.

Durant ces 3 mois, j'ai avancé, dans tous les sens du terme.

Durant ces 3 mois, je me suis donnée à fond, sans râler, en profitant de tout ce qu'on m'a appris pour m'en resservir. Je crois même que cette étape de ma vie a contribué à ma thérapie.

Et aujourd'hui, ma vie professionnelle prend un nouveau tournant, celui que j'attends depuis des années, j'ai l'impression que ce n'est pas vrai !!! 

Un petit coup de pouce du destin, d'Ella, ma persévérance, je ne sais pas trop qui remercier mais on me donne ma chance en qualité de remplaçante jusqu'au mois de juillet alors je vais tout faire pour que cela dure !!!! C'est une opportunité unique, une chance immense, un travail de 2 mois qui va m'épuiser mais j'en ai envie, j'en ai besoin et je sais que ça va être super.

Cette étape supplémentaire, je l'espère, sera la passerelle pour que nous puissions avancer, continuer à survivre, à vivre.... 

Posté par Jen et sa tribu à 04:34 PM - Commentaires [0] - Permalien [#]